Les fondations de votre patrimoine pour bien débuter

Bâtir un patrimoine durable demande des fondations solides. Pour cela, il est recommandé d’acquérir les connaissances nécessaires avant de se lancer.

La première base de votre patrimoine sera l’épargne et la gestion de comptes.
Avoir une bonne stratégie pour gérer ses comptes est primordial, car cela démontrera à la banque que vous êtes sérieux. Il faudra donc éviter les découverts ainsi que les crédits à la consommation.

Les crédits à la consommation sont un réel poison à éviter, lorsque vous souhaitez bâtir un patrimoine immobilier. Que ce soit crédit auto, canapé à crédit, facilités de paiement, toutes ces choses vous empêcheront d’atteindre votre but.
Il vaut mieux se priver d’acheter un objet tendance, et commencer à investir dans des actifs qui vous enrichiront progressivement.
Ce sont les petits choix du quotidien, qui impacteront réellement votre capacité à devenir investisseur immobilier un jour.

L’épargne vient ensuite s’ajouter à la bonne gestion des comptes.
Cela peut paraître paradoxal, mais pour investir sans apport, il faut de l’épargne. En effet, il faut montrer à la banque, que même en gagnant peu, vous savez épargner une somme tous les mois. Ainsi, la banque verra que vous savez maîtriser votre budget, et que vous saurez rembourser votre emprunt sans problème dès que vous l’aurez obtenu.

Il ne vous sera pas nécessaire d’avoir plus de 100 000 € d’épargne à la banque, ce qu’il faut, c’est avoir une épargne saine, qui démontre une gestion efficace.
Le but n’est pas d’utiliser cet argent en apport, ce sera juste une garantie pour la banque. Ainsi, vous passerez du statut de client particulier à client investisseur, qui est un statut plutôt haut de gamme pour les banquiers.
Le montant de votre salaire, n’est absolument pas ce qui définira votre statut, seule votre manière de gérer votre argent compte.
Grâce à cela, si vous présentez un projet viable à la banque, celle-ci vous accompagnera sans hésiter.

Une bonne gestion de vos comptes dès le départ, sera très utile lorsque vous deviendrez investisseur immobilier. Vous pourrez appliquer cela à l’ensemble de vos revenus locatifs.

Pour ma part, je prône la gestion en « Bon Père de famille », que je recommande également aux membres de ma formation Investir dans l’immobilier de A à Z.
Ce type de gestion permet d’avoir continuellement de la trésorerie d’avance, c’est-à-dire au moins six mois de loyer d’avance par appartement. Cela vous permettra de ne pas vous retrouver dans une situation délicate, en cas de problèmes et de pouvoir les anticiper.
C’est donc une gestion apaisée de vos investissements, contrairement à une gestion « flux tendu ».
Dans ce cas, si vous n’avez pas d’avance sur votre compte bancaire en SCI, vous risquez de faire de mauvais choix qui pourront vous mener vers une catastrophe financière.

Je tiens à vous rappeler que se former avant de se lancer dans l’investissement immobilier, est la véritable clé pour la réussite dans vos projets. Ainsi, vous vivrez de vos investissements et entrerez de la sphère de l’indépendance financière.

X