Comment investir 100 000 euros ?

100 000 €, c’est une somme importante n’est-ce pas ? C’est la raison pour laquelle il faut pouvoir les investir intelligemment.
Tout d’abord, sachez que vous êtes maître de votre argent, et que toutes les décisions vous reviennent. Quels que soient les conseils donnés, ne vous basez pas seulement sur ceux-ci pour prendre une décision.
De mon côté, je vous donne les conseils issus de mon expérience personnelle, qui ne sont pas des références financières universelles.

Acheter des passifs, n’est pas un bon choix pour investir votre argent. Votre objectif doit être de développer des actifs et faire croître votre patrimoine.

Le premier conseil, avant d’investir, c’est de vous former. Et lorsque je parle de formation, il ne s’agit pas de chercher une méthode miracle pour devenir milliardaire en deux jours.
Cherchez à investir dans une formation complète, telle que« Investir dans l’immobilier de A à Z ». Vous pourrez ainsi acquérir toutes les compétences nécessaires avant de vous lancer dans l’investissement immobilier. Vous en apprendrez plus sur la fiscalité, le droit, les montages de financement et d’opérations immobilières, afin d’éviter de commettre des erreurs dans votre parcours.

Prendre des conseillers est également quelque chose que je vous recommande. Les conseillers sont tous les professionnels dont vous devez vous entourer, en tant qu’investisseur. Cet accompagnement se compose d’au moins un avocat, un comptable et un architecte, qui sauront vous aider tout au long de votre parcours. Il est important de les considérer comme un investissement et non comme une dépense. Avec leurs conseils, vous éviterez de nombreux pièges dans lesquels il est risqué de tomber lorsque l’on se lance tout seul.

La formation et l’accompagnement, sont donc des éléments à ne pas négliger avant tout investissement immobilier.

Maintenant, comment investir ces 100 000 € ?
La première option possible, serait de les diviser en plusieurs apports pour des opérations immobilières.
Ainsi, vous pouvez les séparer en dix apports de 10 000 € chacun, qui représenterait 10 % de plusieurs opérations à 100 000 €. Bien entendu, vous ne réaliserez pas ces dix achats en une seule fois.
Vous pourrez donc, utiliser cet apport pour les frais de notaire par exemple. Cela vous permettra de ne pas faire un emprunt à 110 %, et de lever de la dette plus facilement, tout en générant des cash-flows au fur et à mesure.

L’autre option, qui s’adresse aux profils plutôt craintifs face à la prise de risques, serait de réaliser deux investissements avec 50 000 € d’apport chacun.
L’intérêt de ce type d’opération sera de générer des cash-flows très importants, et une dette faible en cas de problème.
Ainsi, si vous avez un actif à 100 000 €, avec seulement 50 000 € de dettes, en cas de problème majeur, vous pourrez revendre votre bien et récupérer le capital de départ. Cela, même dans l’hypothèse d’une baisse importante des marchés.
Vous constaterez que je n’ai pas abordé l’investissement financier, type boursier. C’est tout simplement, parce qu’avec 100 000 €, vous êtes tout de même considérer comme un petit épargnant.
Bien que ce soit une somme importante, dans le domaine des finances, les prises de risque sont fortes pour des gains peu conséquents.
Vous pouvez investir 100 000 € en bourse, et réaliser un bon rendement de 10 %, c’est-à-dire 10 000 €. Sachez que vous devrez payer des impôts, et il vous restera donc 7000 €. Ce n’est pas ainsi que vous quitterez votre emploi…

En immobilier, si ces 100 000 € sont utilisés pour acheter dix appartements qui génèrent entre 200 et 400 € de cash-flows tous les mois, vous aurez au moins 2000 € nets par mois. C’est ainsi que vous pourrez envisager de remplacer votre salaire.

Je vous recommande également, de développer de l’épargne continuellement. Pas seulement pour investir, mais pour montrer à la banque que vous savez épargner et gérer votre argent.

Ayez toujours de l’épargne, mais aussi de l’apport pour investir dans l’immobilier. Ainsi, vous développerez rapidement votre capital en vivant du cash-flow dégagé et vous pourrez enfin accéder à la liberté financière.

X