Résidence principale gratuite, est-ce possible ?

J’attire ici votre attention sur un mouvement nommé FIRE dont je vous parle un peu plus bas, et vous comprendrez que je suis loin d’être le seul à prôner l’indépendance financière.

Il existe plusieurs scénarios possibles à la quasi-gratuité de votre résidence principale. Selon votre situation familiale, vous pouvez opter pour l’achat d’un grand appartement ou grande maison avec plusieurs chambres et décider de louer les chambres dont vous n’avez pas besoin, somme qui viendra rembourser votre emprunt. Ce type de partage de lieu de vie est relativement aisé lorsque vous êtes jeunes et sans enfant, cependant la vie communautaire peut avoir des attraits comme l’échange de service rendu. Il est parfaitement envisageable de vivre dans une colocation tout en étant propriétaire des lieux. Aujourd’hui la colocation attire de plus en plus de monde, en premier lieux les étudiants, mais aussi les jeunes actifs. Les colocations pour séniors commencent à voir le jour sur tout le territoire français.

Nous pouvons aussi envisager l’achat d’une maison sur deux niveaux avec un appartement indépendant qui sera loué et dont les loyers rembourseront la quasi-totalité de votre emprunt. Là, pas de vie en communauté, chacun chez soi. Cette option me semble plus facile à développer car en France, à part les adeptes de la colocation, il y a peu de personnes qui souhaitent partager leur logement.

Et pour compléter le sujet de la résidence principale gratuite, lorsque vous êtes propriétaires de plusieurs biens immobiliers et qu’au fil du temps leur valeur a fortement grimpée, vous pouvez en revendre deux ou trois, ils auront été entièrement financés par vos locataires et le fruit de leur vente vous permettra d’acheter la maison de vos rêves…

Alors bien-sûr pour les deux premières options, il faudra rechercher un bien immobilier adéquate, savoir calculer sa rentabilité, monter un dossier bancaire béton mais le jeu en vaut la chandelle, tout s’apprend, ne retardez pas l’échéance.

Avez-vous entendu parler du mouvement FIRE ?

Il s’agit d’un mouvement né aux Etats-Unis vers 2010 dont la popularité ne fait qu’augmenter. La traduction littérale est : « indépendance financière retraite anticipée ». Plusieurs auteurs dont Jim Collins et Kristy Chen ont publié des livres sur le sujet. Ce mouvement met en évidence la nécessité de l’indépendance financière pour gagner en liberté sans devoir travailler sans relâche contre salaire. L’accumulation d’épargne, l’entrepreneuriat et les revenus passifs vous garantissent un avenir certain lorsque la retraite par répartition est vouée à disparaitre. Le FIRE va encore plus loin, il parle de retraite à 35/40 ans. Ce mouvement prône la gestion passive en finance ; il faut avant tout avoir des revenus et en épargner une partie afin d’investir dans l’immobilier locatif et dans la bourse de manière passive, ainsi vous pourrez profiter des fruits. Il faut avouer que Monsieur Toutlemonde ne se sent pas à la hauteur des placements immobiliers et boursiers, alors il s’en remet au classique livret A qui ne rapporte rien ou à son conseiller bancaire. Les placements que les banques vous proposent sont lourds de frais de gestion sans oublier la fiscalité qui grignote fortement vos placements.

Construire un capital est un choix responsable qui vous offre la liberté, pourquoi vous en priver ?

 

X