Goldman Sachs : la banque diabolisée ?

Tout le monde déteste cette banque, sauf ceux qui veulent travailler dans la finance et ceux qui veulent gagner de l’argent. Cependant Goldman Sachs a une réputation sulfureuse et on entend dire que c’est elle qui a ruiné la Grèce et est peut-être en train de ruiner le Monde.

Cette banque inspire le respect et le pouvoir de l’argent. Plusieurs dirigeants du Monde viennent de cette Banque Mario Draghi, Peter Sutherland… Les théoriciens du complot peuvent se frotter les mains, mais c’est la réalité, tous ces hommes de pouvoirs ont travaillé pour Goldman Sachs.

Comment cette banque a profité de la crise grecque ? Goldman Sachs a aidé la Grèce à cacher l’étendue de sa dette car la Grèce voulait afficher une dette acceptable afin d’entrer dans la zone euro. En 2001 la Grèce, poussée par le traité de Maastricht, a voulu dissimuler ses difficultés croissantes. Goldman Sachs lui a octroyé un prêt secret de 2,8 milliards sous forme de « cross-currency swap ». Ainsi la Grèce a pu dissimuler 2% de sa dette avec ce prêt afin de contenter les exigences de la zone euro. Sur les conseils de la banque, via des opérations financières très risquées, la Grèce a dissimulé l’emprunt. Cette opération a tourné au fiasco pour ce petit état, en effet, après les attaques du 11 septembre, les rendements obligataires ont chuté, entrainant une perte importante pour la Grèce.

Un jackpot pour Goldman Sachs qui a, dans cette affaire, gagné 600 millions d’euros, selon l’agence Bloomberg. L’accord a mal tourné, le Monde a su que la Grèce avait maquillé ses comptes. La Grèce était mal en point et avec Goldman Sachs, elle plonge encore plus. En 2005, la Grèce se retrouve avec une dette qui a doublé par rapport à son emprunt, faisant passer la dette de 2,8 milliards à 5,1 milliards.

Une question se pose quant au rôle de Mario Draghi qui travaillait alors chez Goldman Sachs et la suspicion fait rage. Il est vrai que la situation grecque était déjà mauvaise à cause des années de corruptions mais la banque n’était pas un spectateur innocent dans l’aggravation de la crise.

Après la crise des subprimes les banques ont été renflouées par le contribuable américain et les années suivantes, les banques ont pu, en redevenant rentable, rembourser les prêts de sauvetage. On peut voir l’action Goldman Sachs en 2008 à 58 dollars qui maintenant en vaut 200. Pendant ce temps, en Grèce, les gens se battent pour obtenir des médicaments et de la nourriture.

Cette situation a également touché des villes et des états américains qui ont pris des accords similaires avec cette banque très persuasive. Le résultat a été la suppression de services essentiels et la souffrance du peuple. Lorsque les taux d’intérêt ont chuté, la banque a refusé que les municipalités se refiancent sans payer des frais exorbitants pour rupture de contrat.

Voilà pourquoi beaucoup déteste Goldman Sachs, elle a un passif sulfureux. Pour exemple, le service des eaux de Detroit a dû payer des pénalités de 547 millions de dollars pour mettre fin aux accords très couteux (les fameux swaps). Ceci est arrivé car sur un plan strictement juridique, la banque avait tout ficelé et aucun recours n’était possible. Aujourd’hui encore, 40% de la facture d’eau de Détroit sert à payer les pénalités.

En 2020, les géants de Wall Street ont engrangé 80 milliards de dollars de bénéfice.

La morale de cette histoire, est que vous devez vous fiez à votre jugement pour vos investissements. Les banques ne vous diront jamais ouvertement, comment elles comptent gagner de l’argent sur votre dos. Il faut savoir que rien n’est gratuit, si vous écoutez les vendeurs de rêves que sont les banquiers, vous ne devrez vous en prendre qu’à vous-même. Il s’agit là de votre argent, de votre responsabilité. La meilleure manière d’éviter les risques est de s’éduquer financièrement. Goldman Sachs ne s’est pas bien comporté, mais les états et villes qui ont signé avec cette banque ont également une grande part de responsabilité. Il faut apprendre le discernement et l’éducation financière est indispensable, elle vous coutera bien moins cher que les pertes possibles et vous apprendra à limiter la casse.

 

X