Crise financière : la Chine est la gagnante

Crise financière 2020 : La Chine est la grande gagnante

Début 2021, le FMI annonçait une reprise de l’économie mondiale grâce aux mesures de soutien, augmentation envisagée de 6%. Les pays développés ont largement bénéficié des mesures de soutien. Le FMI incite à continuer le soutien à l’activité économique, continuer la vaccination, l’accent doit être mis sur la sortie de la crise sanitaire en donnant la priorité aux dépenses de santé. Les ménages et les entreprises les plus touchés doivent être aidés et les taux d’intérêt doivent rester bas.

Aujourd’hui l’Europe est la grande perdante de la crise : en 2020 le PIB (produit intérieur brut) de la zone euro a accusé une perte de -6,6% avec une prévision 2021 à +4,4% et 2022 à 3,8%.

De son côté les Etats-Unis ont accusé une perte en 2020 de -3,5%, pour 2021 prévision +6,4% et pour 2022 +3,5%.

Dans la zone euro, il y a eu de grande disparité :

France                2020 -8,2%        2021 +5,8%       2022 +4,2%

Allemagne         2020 -4,9%        2021 +3,6%       2022 +3,4%

Espagne              2020 -11%         2021 +6,4%       2022 +4,7%

Même le Royaume-Uni est mal en point 2020 -9,9%       2021 +5,3              2022 +5,1%

Pendant ce temps la Chine a augmenté son PIB en 2020 de +2,3%, prévisions 2021 +8,4% et 2022 +5,6%. Aucune grande puissance, selon le FMI ne fera aussi bien que la Chine.

L’Europe est à la traine malgré les efforts de relance, là où les Etats-Unis mettent le paquet pour une forte relance. Le président BIDEN sait que le Chine gagne du terrain aujourd’hui, c’est pourquoi il tente de réduire l’écart avec un soutien massif à ces entreprises et ménages.

De son côté la Chine continue à poser ses pions avec un rapprochement avec l’Iran, des investissements massifs en Afrique et un rapprochement avec la Russie.

Clairement le pays où la COVID19 a vu le jour et le grand gagnant.

X