Alibaba écope d’une amende de 2,8 Milliards de dollars

Cette annonce a fait bondir les actions Alibaba de 9% alors que nous pouvions penser qu’il s’agissait d’une mauvaise nouvelle pour l’entreprise. Pourquoi l’état chinois sanctionne-t-il cette entreprise chinoise ? Cette amende a été infligée pour pratique anti-concurrentielle.

Alibaba est valorisé sur le marché boursier à hauteur de 600 milliards de dollars et c’est un acteur majeur de la nouvelle économie, sa croissance est forte et elle pouvait se croire au-dessous des pouvoirs politiques à cause de la quantité d’argent qu’elle brasse. Du point de vue du gouvernement chinois, Alibaba est une source de croissance forte, mais également un risque quant à la stabilité du pays car l’innovation dans la technologie peut être un danger pour l’ordre social par exemple, l’invention d’internet qui ne cesse de transformer nos sociétés en évinçant les structures hiérarchiques au profit des structures en réseau.

Jack Ma fondateur d’Alibaba qui est parti de rien, vit son ascension comme une star de la Tech américaine avec show et interview et le gouvernement garde un œil sur lui. Le culte de la personnalité est mal vu aux yeux du pouvoir et l’on peut comprendre qu’il a dépassé la ligne rouge avec l’ambition affichée de proposer une autre façon d’opérer le crédit en Chine avec sa filiale Ant Groupe qui détient Alipay. En effet, il propose un crédit en dehors des banques en critiquant leur façon de faire et les traitant de prêteur sur gage. Ces propos n’ont pas du tout été apprécié et la riposte est arrivée : l’entrée en bourse de Ant groupe a été annulée et la disparition pendant plusieurs mois de Jack Ma a probablement été orchestrée par l’état pour l’isoler un moment, le temps de remettre les pendules à l’heure. La chine bâtit consciencieusement la stabilité de sa monnaie et des monnaies de sa zone d’influence depuis 2008, alors il n’est pas pensable de voir un patron d’entreprise remettre en cause la stratégie du parti. Ant Groupe est un atout pour la Chine et le gouvernement le sait très bien, la part d’innovation additive est très bien acceptée, cependant il est hors de question de déstabiliser l’ordre monétaire. Le gouvernement se devait d’indiquer la ligne rouge à ne pas dépasser. Bien que Tencent (autre géant chinois) et Alibaba sont concernées par les mesures anti-trust, seul Jack Ma a disparu des écrans pendant plusieurs mois, probablement à l’initiative du gouvernement afin qu’il comprenne les limites à ne pas dépasser.

Revenons à l’amende de 2,8 M de dollars, il s’agit d’une mesure antitrust. Cette amende est assez légère en comparaison avec les bénéfices de l’entreprise, il ne faut donc pas surinterpréter cette amende. La Chine tient ses géants de la Tech en respect pour préserver son pouvoir. Alors voyons pourquoi, à l’annonce de cette amende, le cours du groupe Alibaba a bondi de 9%. Comme le dit un dicton boursier « achetez la rumeur et vendez la nouvelle » : il était de notoriété publique que Alibaba allait prendre une amende et la question était de savoir si cela allait être important ou non sans oublier la disparition du fondateur qui a largement alimenté cette rumeur. Les marchés ont donc envisagé une sanction bien plus importante que celle qui est tombée et une fois le montant connu, les marchés ont réévalué la valeur. Aujourd’hui Jack Ma n’est plus indispensable à son groupe, il n’est plus directeur général, ni même président. Il est devenu un gros actionnaire et s’il venait à disparaître ce ne serait pas une menace pour son groupe. En comparaison pour Tesla, Elon Musk a un grand rôle dans la valorisation de sa société.

X